Sur l’Ukraine et sur la paix

Publicités

Pour ce que ça vaut…

À titre personnel, je milite pour la paix depuis aussi longtemps que je m’intéresse à la politique. J’ai toujours eu un intérêt pour l’histoire de la guerre et ça m’a rapidement permis de mesurer les horreurs causées par celle-ci. En dehors des héros de l’histoire, des noms de lieux ou des dates importantes, la guerre c’est aussi la privation, la peur et les exactions. C’est pour ça que j’ai participé à des actions pour la paix dans le cadre des conflits en Irak ou en Afghanistan, contre l’utilisation du nucléaire, sur le conflit du Darfour, les conséquences de la guerre civile menée par Boko-Haram, le conflit israélo-palestinien ou la Turquie.

Je ne précise pas ça pour flasher, mais simplement pour répondre d’emblée aux critiques des gens qui disent : « Vous faisiez quoi quand il y avait d’autres guerres. » Et bien, il y a des gens qui faisaient quelque chose, comme des militantes ou des militants d’Amnistie Internationale, contrairement à toi, visiblement, qui vient de découvrir qu’il existe de la misère sur le globe en même temps que t’as eu ton double bac YouTube en épidémiologie et géopolitique. Pour le reste, c’est correct de ne pas passer son temps à se battre pour des causes sociales, c’est pas un jugement.

Faque sur la paix mondiale, j’ai donné. À mon échelle.

Pour ce qui est de la question russo-ukrainienne, d’emblée l’ODCQ se positionne contre toutes formes d’agressions militaires impérialistes. Qui plus est, nous sommes contre les impérialismes, au sens large. Dans le cadre de la guerre qui a lieu en Europe, bien sûr que l’agression russe est injustifié, autant que des guerres d’agression orchestré par l’OTAN. C’est aussi condamnable d’envahir l’Ukraine pour la dénazifier que d’envahir l’Irak pour combattre le terrorisme, alors que le véritable enjeu c’est pas mal plus le contrôle ou le transport de ressources énergétiques. Pour le bien de la propagande, on dit toujours qu’on fait ça pour le bien de la population, la démocratie et répandre des arc-en-ciels. Mais, IL N’Y A JAMAIS DE GENTIL DANS UNE GUERRE, il n’y a que des gens avec des intérêts.

Sur la dénazification de l’Ukraine

Est-ce qu’il y a des nationalistes d’extrême-droite en Ukraine ? Bien sûr, comme il y a des nationalistes d’extrême-droite en Russie, aux États-Unis ou en France. Doit-on rappeler qu’il y en a même qui ont tenté de renverser le gouvernement canadien, dans une révolution d’opérette (ok!), pas plus tard que le mois passé ? Actuellement, aucune nation n’est à l’abri du populisme extrême, surtout dans une région du monde qui est en état de conflit quasi-perpétuel, depuis plusieurs années. Maintenant, si on veut vraiment participer à dénazifier le monde, on pourrait commencer à s’intéresser aux milices d’extrême-droite qui prolifère en Canada et aux États-Unis, pis demander aux CRTC d’empêcher des animateurs véreux de polluer les ondes publiques avec de la propagande d’extrême-droite.

Sur la Crimée, le Donetsk et Louhansk

Les principales victimes dans ce conflit sont les différents peuples qui composent l’Ukraine, particulièrement les russophones qui sont victimes du gouvernement central ukrainien, mais aussi de l’instrumentalisation qu’en fait Vladimir Poutine. Je ne suis pas un spécialiste de la région, mais je crois au droit des peuples à l’autodétermination pis dans le cas du Donbass et de la Crimée, il y a définitivement quelque chose qui va pas. En plus des russophones, il faut aussi penser aux civils en générales qui devront encore payer les pots cassés au profit de dirigeants qui s’amusent avec leur vie, comme avec un jeu d’échec. D’autres qui devront vivre avec les conséquences de ce conflit, ce sont les pays européens limitrophe à l’Ukraine et qui devront accueillir des réfugiés. Soyons solidaires des peuples et non des nations.

Sur la propagande et la désinformation

Une autre victime, en temps de conflit, c’est l’information. C’est pour ça que ce temps-ci, je me méfie autant des médias occidentaux, que des médias russes. Une méfiance légitime, sans tomber dans le cynisme. Simplement une conscience du biais auquel nous sommes exposés. Ça s’appelle l’esprit critique. Heureusement, nous vivons à une époque où c’est possible de multiplier les sources d’infos à laquelle s’abreuver. Je ne peux que vous conseiller de consulter des médias étrangers, pas qu’américains ou européens. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à Russia Today ou CGTN (pour la Chine et en français), même Al-Jazeera, pour avoir une autre perspective du monde, tout en gardant en tête que ces médias partagent les nouvelles avec leurs propres biais. Sinon, vous pouvez aussi consulter les pages de Jonathan le Prof ou de 7 jours sur Terre pour avoir une analyse intéressante de la situation.

Pour le reste…

Fuck l’impérialisme Russe. Fuck l’impérialisme Étatsuniens. Fuck l’impérialisme chinois. Fuck l’impérialisme.

Une réflexion au sujet de « Sur l’Ukraine et sur la paix »

  1. Nous ne considérons divinement, pas que vous battre volontairement avec la légion ukrainienne soit moralement plus acceptable que vous suicider entre djihadistes en Syrie. Se battre pour les occidentaux où se battre pour Ben Laden reste anté, Christiquement se battre et que bon débarras entre démons sans rien comprendre à tout, L’Amour divin comme promis. https://lagrandesorciere.wordpress.com/2022/03/06/une-pente-glissante-jusquau-val-denfer-philippe-prive-de-vacances/

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s