Comment fonder une secte (tutoriel)

PARTIE 2

Préambule

Vous avez toujours eu envie d’exercer une influence toxique sur un groupe de personnes tout en vous en mettant plein les poches ? Ce petit guide est fait spécialement pour vous ! Apprenez à facilement créer votre propre mouvement sectaire à partir de zéro. La seule chose donc vous aurez besoin, c’est de temps, de l’imagination et une moralité douteuse. Suivez-nous à travers cette formation en 12 étapes simples et faciles à mettre en place.

Pour lire la partie 1

Publicités
7.      Être une lumière dans l’obscurité

En lien direct avec la dernière étape que nous avons abordés, vous devez bien expliquer à vos fidèles potentiels, qu’ils représentent le Salut de l’humanité. Ce sont eux qui sont des sauveurs du monde libre, des lanceurs d’alertes, des messies individuels, des éleveurs de consciences, etc. Encore une fois, c’est une affirmation du « NOUS » contre « EUX ». Ce « NOUS », ce sont les adeptes, les éveillés, les êtres de lumière. Le « EUX », c’est les élites et ceux qui les suivent, parce que c’est bien important d’insister que chaque individu n’étant pas en dehors de la matrice va chercher à la protéger. Afin de bien cibler ce qui inquiète vos adeptes et d’adapter votre discours, soyez à leur écoute. Écoutez leurs complaintes et leurs crises existentielles, même si c’est fastidieux. Ils auront l’impression d’être spécial et les informations qu’ils vous confieront vous permettront de mieux les manipuler, voire d’éventuellement exercer du chantage sur eux. Bien entendu donner l’impression que vous aussi, vous partagez leurs préoccupations.

8.      Niez ou tournez en dérision les éventuels accusations contre vous ou le groupe (technique Trump)

À ce stade, vous commencez à avoir des fidèles et c’est le temps de les utiliser à bonne escient, en les envoyant combattre pour vous vos détracteurs. C’est important d’expliquer à vos adeptes que ceux de l’extérieur, qui critique le mouvement sont des trolls. Vous pouvez même tenter de les convaincre que ce sont des agents du gouvernement (de l’élite, du nouvel ordre mondial, de Lucifer etc.), qui cherchent à discréditer le « NOUS » afin d’empêcher l’élévation spirituelle de l’humanité. Évidemment, si vous recevez des critiques, c’est une preuve que vous avez raison, que vous dérangez ! C’est important de toujours se présenter en victime, vous êtes persécutés pour vos idées, parce que, bien entendu, vous risquez d’ébranler les colonnes du temple.

Bien entendu, ceux de l’intérieur, qui posent des questions ou donnent une mauvaise image au mouvement, sont des traitres. Il faut traiter avec rigueur tout actes de dissidences. Vous pouvez facilement encourager la délation entre membre du groupe. Valoriser la dénonciation des égarements entre les membres, come la remise en question de votre parole, expression de la volonté de quitter le regroupement, etc. Rapporter celle-ci doit devenir un acte moralement bon et que vous valorisez. Après tout, c’est important de sauver les membres de notre nouvelle famille, de leurs propres pensées hérétiques, parasités par leur ancienne vie de mensonge.

Aussi, il est important d’instiguer la paranoïa au sein du groupe (envers le monde extérieur mais aussi envers les autres membres), en allant même jusqu’à parler de la nécessitée de s’équiper pour se défendre contre d’éventuels attaques contre eux.

9.      Affirmer et consolider votre autorité

À ce stade, il est important de confirmer votre statut particulier, auprès des autres membres du groupes. Vous pouvez utiliser des techniques de manipulation, comme l’isolement, la pression de groupe, la peur, etc. Tout les moyens sont bons s’assurer que vos fidèles suivent avec conviction votre autorité bienveillante.

N’hésitez pas à utiliser la fatigue, les réveils nocturnes ou le jeûne pour affaiblir physiquement et/ou psychologiquement, vos fidèles. Vous pouvez aussi épuiser vos troupes en leur faisant réaliser un travail physiquement difficile, comme la vente de vos services, de l’artisanat, de l’entretien sur votre propriété et même de l’agriculture. Dans tous les cas, vous pouvez rentabiliser leur travail en vendant le fruit de celui-ci ou en profitant gratuitement d’une main-d’œuvre servile pour réaliser vos basses besognes.

Il est bien important d’insister sur le fait que vous êtes une famille, les membres sont tous égaux. Vous ne vous revendiquez pas comme gourou car vous êtes humble. Au besoin, vous pouvez même utiliser un leader de façade, ce qui pourrait être utile, pour protéger votre image et avoir un bouc-émissaire à blâmer, si le besoin se ferait sentir.

N’hésitez pas à utiliser les informations que vous avez jusqu’à maintenant récolté sur vos adeptes, pour les manipuler et les rendre dépendant de vous, ainsi que du mouvement. Au besoin, vous pourrez facilement utiliser celles-ci comme arme, pour discréditer un éventuel adepte, qui deviendrait publiquement détracteur du mouvement. La secte doit devenir l’endroit sécurisant pour l’adepte, histoire que si elle se retrouve confronter au monde extérieur, il cherche à revenir vers le cercle.

N.B. Au besoin, n’hésitez pas à utiliser la maltraitance (psychologique ou physique), afin de tester les limites de vos fidèles.

Publicités
10.      Mettre en place un modèle de financement progressif

Un bon gourou est aussi un bon entrepreneur. Commencez tranquillement la monétisation de votre nouveau groupe par des petits dons, pour passer ensuite à la vente de marchandises, de livres, de formations, de conférences, etc. Bien sûr, n’hésitez pas à sur-tarifer vos services. Vous pouvez offrir votre enseignement de divers façon, mais c’est important que celui-ci soit progressif, afin de garder l’attention (et son portefeuille) de votre fidèle, le plus longtemps possible. Vous ne devez pas enseigner toute votre doctrine d’un seul coup ! Plus l’adepte va avancer sur la voie de l’éveil et plus vous pourrez augmenter le coût pour pouvoir accéder à votre sagesse. Une fois la main dans l’engrenage, l’adepte se sentiras obligé de mettre l’autre dans sa poche afin de ne pas avoir investi pour rien. Ultimement, vous pouvez même aller jusqu’à forcer vos fidèles à vous coucher sur leurs testaments.

À ce stade, vous avez peut-être même des fidèles assez endoctrinés pour agir comme promoteurs de votre organisation. Envoyez les faire du recrutement, auprès du grand publique et même vendre vos articles promotionnels. Vous pouvez même pousser l’audace d’offrir des formations tarifées, à vos adeptes, afin de leur inculquer quelques notions de marketing, afin de ler rendre plus efficace, dans leur prosélytisme. Dans l’éventualité où votre groupe prendrait vraiment de l’importance, vous pourrez même déléguer certaines activités à ceux-ci, comme l’enseignement de la doctrine, la gestion hebdomadaire des affaires de l’organisation et qui sait, peut-être même votre propre police secrète !

Bien sûr, si les moyens légaux ne fonctionnent pas pour faire des profits, n’hésitez pas à vous tournez vers des activités illégales (détruire vos propres biens, poser des actes criminels, vendre de la drogue, procéder à de l’extorsion ou du chantage, etc.). Après tout, vous agissez pour le bien commun et les lois des simples mortels ne vous regardent pas. Au final, si les autorités vous accusent, vous pourrez toujours utiliser cette situation pour adopter une posture victimaires, devant vos fidèles et pourquoi pas, procéder à une petite levée de fonds, afin de payer vos frais de justices.

11.      Créer votre communauté
Source : https://www.evangeliques.info/2015/06/18/pyrenees-atlantiques-descente-de-police-musclee-contre-la-secte-chretienne-tabitha-s-place/

L’objectif ultime de chaque gourou, avoir sa propre communauté ! Avec l’argent que vous avez mis de côté, vous pouvez enfin acheter un terrain et commencer à l’exploiter. De préférence, faites de l’agriculture bio et utilisez des techniques d’agricultures ancestrales, afin de rester cohérent avec votre doctrine axé sur l’opposition au monde modern. Au départ, cela peut sembler fastidieux, comme travail, mais quand vous aurez quelques fidèles sous votre autorité, vous aurez une main d’œuvre docile, afin de faire tourner la baraque. Vous aurez même plusieurs tâches à confier à vos ouailles, afin de les épuiser physiquement !

12.      Profitez de la situation jusqu’à l’éclatement de la secte

À ce stade, on ne va pas vous expliquer quoi faire. Si vous êtes arrivé ici, c’est parce que vous n’avez plus besoin de conseils. C’est le temps pour vous de vous inspirer des plus grands et faire de vous un nouveau Moise Thériault, Luc Jouret ou Rael. La seule limite ? Votre imagination ! (et éventuellement la justice) Éventuellement, quand la soupe va commencer à chauffer, passer le flambeau à un lieutenant et aller profiter de la vie dans un pays chaud (loin de la juridiction du pays qui commence à s’intéresser à vos activités). Si jamais vous manquez d’argent, vous serez toujours en mesure de recommencer du début !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Comment fonder une secte (tutoriel) »

  1. Ping : Comment fonder une secte (tutoriel) – Archives de l'ODCQ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s